Archives du mot-clé créativité

Le mind map ou « la carte du cerveau » !

 

Je viens de terminer un livre très intéressant que je souhaite partager avec vous.

Il explique le fonctionnement du cerveau et surtout la façon dont notre cerveau utilise ses capacités et comment faire pour les augmenter de façon efficace et ludique. En effet, le cerveau fonctionne souvent par association d’idées : nous pensons à quelque chose et cela nous amène à penser à autre chose et ceci quasiment de façon infinie. Lorsque cette capacité est activée, elle s’anime tout de seule. Si je vous dis par exemple : Maison…. et que vous laissez votre pensée « filer », vous allez avoir une autre idée qui va en générer une autre et ainsi de suite…

Par contre dans notre fonctionnement quotidien, non seulement nous n’utilisons pas notre cerveau au maximum mais en plus nous le faisons façon de telle que celui-ci s’ennuie et se coupe de sa créativité.

Prenons un exemple :

Nous connaissons tous les listes ; liste de ceci, de cela et souvent les noms s’empilent les uns sous les autres, avec éventuellement des numéros pour la classification :

A : LISTE ORDINAIRE

1)      Lkdfjkdjfkjq

2)      Jskjkkfjùqksf

3)      3jqfkqjqk

a)lklkkkkl4

b)klklklklk

 

De plus, en général, nous écrivons cette liste avec  seule couleur : noir ou bleu le plus souvent.

 

Bref, pour notre cerveau c’est d’un ennui total…

Pour qu’il soit actif et efficace (et qu’il s’amuse) l’idéal est de partir du centre d’une feuille ; d’y inscrire (de le dessiner, c’est encore mieux) un titre qui correspond le mieux à ce que nous voulons  et à partir de là de faire rayonner des « tentacules » sur lesquelles nous dessinons ou notons les éléments se rapprochant au thème en question.

Bien sur, il est conseillé de rajouter des COULEURS, d’écrire plutôt en MAJUSCULES et de rajouter des SYMBOLES …, cela permet  notre cerveau de fonctionner de façon plus performante et utiliser encore plus d’association.

 

Depuis que j’applique la mind map, mon cerveau est en ébullition ; je suis complètement enthousiaste et ma capacité créative est augmentée. Je connaissais des techniques un peu similaires apprises en P.N.L mais je les trouvais plus complexes à appliquer. De plus, ma fille de 6ans 1/2 adore cet outil. Elle s’y adonne dès qu’elle a quelques instants !

Il peut servir :

–          pour la prise de note

–          pour préparer une conférence, un exposé

–          pour poser n’importe quel  projet : gala de danse, programme de la journée..

–          pour nous aider à faire un choix quand on est confus

–          pour apprendre plus vite tout en dépensant beaucoup moins de temps et d’énergie

–          Pour plein d’autres choses encore que notre créativité va nous souffler

 

(Je suis désolée, je suis incapable vu mes talents d’informaticienne de rédiger cette liste en mind map).

 

Voici  comme exemple, celle dessinée par ma fille de quasi 7 ans : elle représente la terre ( le petit rond vert du centre à partir duquel partent des satellites, des planètes…)

 

 

[iframe:src= »http://rcm-fr.amazon.fr/e/cm?t=vivresestalen-21&o=8&p=8&l=as1&asins=270812921X&ref=qf_sp_asin_til&fc1=000000&IS2=1&lt1=_blank&m=amazon&lc1=0000FF&bc1=000000&bg1=FFFFFF&f=ifr » style= »width:120px;height:240px; » scrolling= »no » marginwidth= »0″ marginheight= »0″ frameborder= »0″]

 

Comment utiliser le pouvoir de nos cerveaux droit et gauche pour un résultat maximum

 

Comme je l’ai mentionné dans l’article « Le pouvoir de notre cerveau », nos cerveaux droit et gauche fonctionnent différemment, c’est pourquoi, il  est intéressant d’utiliser ces différences pour créer la réalité que nous voulons.

En effet, de toute façon, que nous le voulions ou non, que nous en soyons conscients ou non, nous créons à chaque instant. Notre cerveau droit est à notre service et nous exauce en permanence. Le problème est que si nous ne sommes pas conscients de cela, nous créons une réalité qui ne nous convient pas…

Pour utiliser au maximum le  potentiel de notre cerveau, il est important de créer un film de ce que vous voulez vivre. Le film idéal qui,  lorsque vous pensez à lui, vous fait vous sentir bien. Je vous rappelle que le cerveau droit ne fait pas la différence entre la réalité et ce film. Prenons un exemple spécifique : vous passez un examen à la fin de l’année (ou choisissez  n’importe quel autre sujet : un nouveau travail, une nouvelle maison, une belle journée… tous les thèmes qui vous inspirent peuvent être traités de la sorte).

 

Créez un film avec des images, des sons, des sensations … Vous êtes l’acteur principal !

Donc avec votre cerveau gauche, vous faites votre film : vous êtes dedans, vous êtes l’acteur principal, vous mettez des couleurs, des sons, des images, des sensations, éventuellement des odeurs et des goûts. Vous faites votre scénario : dans l’exemple ci-dessus, vous vous voyez par exemple chez vous, annonçant à votre famille, vos amis votre succès à cet examen… Vous rajoutez l’émotion présente dans votre vie au moment ou vous faites le film. Par exemple, si vous doutez, vous le rajoutez dans votre film et vous annoncez votre réussite et en disant par exemple :

« Je suis si heureux d’avoir eu cet examen, et pourtant, à un moment, j’ai douté et pensé que je n’y arriverais pas… »

Rajoutez des sensations : sentez-vous joyeux, heureux, fier… laissez monter tout cela dans votre corps.

Rajoutez tous les détails qui vont accentuer le coté agréable de cette scène mais pas trop… Si vous sentez que vous commencez à vous sentir mal, c’est que vous avez trop détaillé, donc allégez votre film.

Je rappelle que le cerveau droit ne faisant pas de différence entre ce film et la réalité va faire en sorte que tout cela se réalise. La seule chose qui pourrait faire que cela ne fonctionne pas, ce sont des doutes et des croyances limitantes… dans ce cas aussi vous seriez exaucé et vous vivrez le doute et la limitation… Simple, n’est ce pas ?

L’idéal pour jouer ce film, est de le faire lorsque vous êtes un peu somnolent : soit le matin au réveil ou le soir juste avant de vous endormir. A ces moments, le cerveau droit est très présent et va être très influençable et vous serez encore assez éveillé pour pouvoir jouer ce film dans votre écran intérieur. De plus, votre cerveau gauche ne sera pas trop actif, sinon il va très certainement vous dire quelque chose comme :

« C’est n’importe quoi ! Ça ne marchera jamais ! Je n’aurais jamais mon examen, c’est impossible… Si c’était aussi simple, cela se saurait…. »

Il vous le dit peut-être déjà à la lecture de ce texte !

Peut-importe, je vous invite, même si vous n’y croyiez pas, à mettre cela en pratique : tout d’abord pour des choses très simples par exemple, trouver une place de parking, programmer votre journée, un RDV… et ensuite, vous pourrez passer à des choses plus conséquentes…

Attention : vous ne pouvez pas utiliser cela pour nuire à quelqu’un ou le faire agir contre sa volonté, ni obtenir quelque chose de lui qu’il ne souhaite pas  vous donner…. Dans ce cas, vous entrez dans l’abus de pouvoir… L’univers étant très prospère, vous allez récolter la même chose pour vous… démultiplié…

L’univers est abondance et il a très largement assez pour tous ! Demandez le meilleur pour vous et le meilleur pour autrui. Nul besoin de dépouiller les autres pour obtenir ce que vous voulez… En faisant cela, c’est à vous que vous nuirez. Ce n’est pas de la morale dont il s’agit mais bien de comprendre les lois universelles de manifestation, elles sont très puissantes et créent pour le bien de tous !

Le pouvoir de notre cerveau

Il est important, à mon avis, que tout le monde sache comment fonctionne le cerveau car il a des caractéristiques très précises. De les connaitre nous permet d’utiliser au maximum vos compétences. La chose la plus simple à savoir est la différence de fonctionnement entre notre cerveau droit et notre cerveau gauche.

LE CERVEAU GAUCHE :

Il est le siège de notre mental. Il ne connait que ce dont il a l’expérience, que ce que nous avons vécu de la naissance  – ou peut-être notre conception – à maintenant.

C’est lui qui juge, discute, suppute, analyse et c’est aussi de lui que provient la voix qui parle dans notre tête.

LE CERVEAU DROIT :

Il est le siège de notre intuition, de notre créativité, de nos capacités psychiques…  de notre reliance à la source en nous (Etre, Dieu intérieur, Univers, Allah… Le nom que vous voulez… Je parle de cette énergie de sagesse  et d’amour que nous avons tous en nous et qui existe aussi à l’extérieur de nous. (Ceci est hors religion et hors dogme).

Notre cerveau droit à la capacité de se connecter à l’énergie entière de l’univers : à notre présent, notre passé, notre futur individuel et collectif. Il a accès à toutes les informations possibles. C’est pourquoi, il y a des nouvelles idées qui naissent chaque jour ainsi que  des nouveaux métiers (par exemple). C’est aussi pour cela qu’une bonne et nouvelle idée apparait chez plusieurs personnes en même temps.

Il ne fait pas de différence entre la réalité et notre vision

Notre cerveau droit ne fait pas de différence entre la réalité et un « film » de cette réalité : Que vous soyez réellement assis devant votre ordinateur à lire ce blog ou que vous vous imaginiez devant votre ordinateur à lire ce blog, c’est la même chose pour lui. Il ne fait aucune différence et va faire en sorte que cela se réalise.

En résumé, dès que vous émettez un souhait, une intention, une envie…. Il se met en action pour vous exaucer... Que vous le sachiez ou non, que vous le croyiez ou non ! On peut le comparer à un génie qui dirait « Vos désirs sont des ordres, je mets tout en place pour vous exaucer ! » et c’est ce qu’il fait.

IL n’a aucun discernement

Or, notre cerveau droit n’a AUCUN discernement. Il est à notre service en permanence, peut importe si ce que nous lui demandons nous convient ou pas… Ce n’est pas son rôle de savoir ce qui nous convient, lui il applique, c’est tout !

Celui qui sait ce qui est bon pour nous, car il a la capacité de juger et de discerner, c’est notre cerveau gauche. C’est donc en nous appuyant sur ses qualités que nous allons faire « le tri » dans nos commandes et donc recevoir de plus en plus ce qui nous convient.