Pourquoi vivre au présent ?

Lorsque nous pensons à l’avenir et que nous sommes inquiets, terrifiés, angoissés et que nous n’avons aucune idée ce que le futur nous réserve et lorsque notre passé nous fait souffrir, le simple fait de contacter l’instant présent nous permet de reprendre « les rennes » de notre vie.

En nous connectant au moment présent, là, simplement où nous sommes, nous allons bien… Peut être n’avons-nous aucune solution à un gros problème qui nous préoccupe ? Mais, là, dans cet instant présent, du moment que nos besoins de base soient assurés (être nourris, au chaud, et que notre corps ne soit pas dans une grande souffrance physique), nous pouvons nous sentir au mieux… Peut-être qu’hier nous avons été quitté, viré de notre travail… peut  être que demain nous ne savons pas ce que nous allons devenir ?… Mais dans cet instant présent, nous allons généralement bien.  En revenant ici et maintenant, dans les sensations de notre corps, nous pouvons  y avoir accès.

Un moyen que j’utilise est de regarder ma respiration. Je me regarde respirer, sans jugement, sans commentaires, sans analyse… Si  des pensées me viennent, je les laisse passer sans m’y attarder, sans m’y accrocher : un peu comme de l’eau qui coulerait sur une vitre… Elles sont là (ou pas !) puis elles glissent et s’en vont… Peut être que d’autres suivront… peut être pas… Je continue à me regarder respirer et je m’attarde surtout à l’espace qui se trouve à la fin de l’expiration… Ce petit moment pendant lequel  diaphragme ne bouge plus… Je m’attarde de plus en plus sur ce moment et il finit par grandir…. Du moins c’est l’impression que j’en ai…. J’ai alors la sensation de « tomber » dans cet espace et du coup, d’avoir accès à l’immensité de Qui Je Suis… Dans cet instant, je suis très présente à mon corps physique, à mes sensations, à ce qui est là… Je suis l’observatrice consciente de ce qui est… L’idée est d’accepter totalement cela sans s’y attacher… et miracle, l’espace s’agrandit et il apparait alors que l’immensité de la Vie est contenue dans cet instant présent !

C’est du moins l’expérience que j’en ai… C’est si agréable que pratique finalement de plus en plus souvent !