COMMENT J’AI OBTENU UN « BON ANCRAGE » : Pour ceux qui ont de la difficulté à « s’ancrer » à la terre

Nous entendons souvent qu’il est important d’être « ancré à la terre ». Il est vrai que nous y vivons et que le fait de ne pas être « incarné » dans notre corps physique est un état inconfortable, du moins, c’est mon expérience.

Comment faire alors ? En ce qui me concerne, j’ai fait beaucoup d’expériences diverses et variées  sur ce sujet.  Suite à cela, il est très clair qu’il est beaucoup plus simple au quotidien de vivre « dans son corps » plutôt qu’au « dessus » ou à coté.   (Ceux qui vivent cela sauront de quoi je parle !) et c’est que j’ai envie de vivre au quotidien.

Quand je suis totalement dans mon corps, mon intuition fonctionne merveilleusement ; les tâches les plus élémentaires de la vie quotidienne sont faciles, gaies, joyeuses. Je suis complètement alignée sur Qui Je Suis et ma vie se déroule très facilement dans les moindres détails.

COMMENT J’AI OBTENU UN BON ANCRAGE 

Après des années de recherche et d’efforts, cela se met en place dans ma vie en permanence. Ce qui m’a aidé : contacter la partie de moi qui ne  veux absolument pas être ancrée.

En me mettant à l’écoute de moi-même, j’ai contacté cette part de moi qui ne veut absolument pas  et qui ne le voudra jamais. 

Plus je voulais « descendre dans mon corps, plus je « forçais » pour cela, plus la partie qui ne voulait pas augmentait sa résistance. J’ai mis du temps à comprendre cela ; puis j’ai décidé de la mettre au point zéro après l’avoir accueillie dans sa globalité.

Sur l’autre pôle de mon point zéro, j’ai mis celle  qui veut absolument vivre l’incarnation et qui connait la joie que cela procure et la facilité que cela donne dans la vie quotidienne.

Et le résultat a été merveilleux !

Tous les jours ma connexion à la terre s’installe de plus en plus, aidée par cela par la partie de moi qui ne veut absolument pas.  Tout cela avec confort, facilité et beaucoup d’amour pour moi…

Car ce que j’ai perçu c’est que la terre est disponible  pour nous accueillir, il nous faut simplement accepter, il n’y a rien à faire de plus… Simplement dire Oui et laisser faire… et cela se fait !

Et vous, avez-vous de la difficulté à vous incarner, à vous « ancrer » dans la terre ? Avez-vous trouvé des solutions qui vous conviennent ? Merci de partager vos expériences qui profiteront à tous car je m’aperçois que cela concerne beaucoup de personnes au final.

16 réflexions au sujet de « COMMENT J’AI OBTENU UN « BON ANCRAGE » : Pour ceux qui ont de la difficulté à « s’ancrer » à la terre »

  1. Merci Marie Christine! Cela m’a aidée à faire 2 phrases:

    – Je choisis d’être ancrée à la terre même si une partie de moi n’en a pas envie.

    – Je choisis d’habiter pleinement mon corps tout même si je ne sais pas comment.

    Personnellement, pour me sentir reliée à la terre, rien de mieux que d’utiliser la symbolique de l’arbre.

    Il y a la posture de l’arbre en yoga.

    Il y a également une visualisation à pratiquer assis, les pieds au sol. En inspirant, imaginer qu’on puise l’énergie du ciel à travers des branches qui s’élancent de notre tête vers le ciel. En expirant, imaginer qu’on relâche toutes nos tensions à travers des racines qui s’élancent nos pieds vers le sol.

    Mary

    1. Merci Mary pour ces deux phrases qui sont exactement dans la lignée du point zéro. Merci aussi pour l’information de la posture de l’arbre, je vais tester.
      La visualisation que vous donnez va convenir à beaucoup de personnes j’en suis sure. J’ai pratiqué longtemps – avec succès- une visualisation similaire à celle dont vous parlez, mais ces derniers temps, j’avais beau l’appliquer, lorsque je testais mon ancrage, il restait quasiment toujours à zéro (un bon ancrage aurait été à 10 selon mes mesures). C’est après quelques mois d’essai infructueux que j’ai pris conscience de cette partie qui ne voulait pas et dont je parle dans l’article.
      Plus je pratique le point zéro, plus j’en perçois les résultats positifs, même si je ne le fais pas dans ce but. A bientot

  2. Bonjour,
    J’ ai compris depuis mon enfance que je refuse cette incarnation car être une Terrienne est ( pour mon ressenti ) d une grande lourdeur et ce, à tous les plans.
    De plus, ce refus s est amplifié depuis un  » souvenir d avoir été simple énergie dans le Tout  »
    J aimerai oublié cette empreinte, cet instant de pur nectar de bonheur car maintenant m’ ancrer est une souffrance réelle et palpable !
    Pourtant j ai bien compris que sans cela je ne pourrai vraiment m éveiller, vivre pleinement.

    Vous dites:  » Ce qui m’a aidé : contacter la partie de moi qui ne veux absolument pas être ancrée. »

    Alors comment la trouver cette partie ?
    Merci de vos réponses
    Eudes

    1. Bonjour Eudes,
      Vous l’avez déjà contacté, cette partie puisque vous savez qu’elle est là et qu’elle existe. Vous la ressentez quand vous parler de ce pur nectar… C’est exactement cela dont je veux parler… Vous n’avez pas à aller chercher plus loin… Je vous suggère de la mettre au point zéro, vous ne risquez absolument pas de la perdre en faisant cela, au contraire. Elle va accompagner votre désir d’incarnation et vous allez pouvoir utiliser cette énergie puissante au lieu d’essayer de la dépasser pour vous incarner. En résumé, cette partie qui ne veut pas et qui représente le paradis perdu et le reste de vous, allez ensemble vous incarner. Vous n’avez à renoncer à rien ! C’est ce que j’aime dans le point zéro !

  3. Je suis heureuse de trouver votre article mais … je ne sais pas ce qu’est le point zéro.
    Voulez vous bien m’expliquer ?

    Merci 🙂

    1. Bonjour Manon
      Le point zéro est une expérience que nous choisissons de créer et dans laquelle nous faisons coexister ensemble des polarités opposées. Souvent nous vivons des expériences positives : nous nous sentons bien, plein d’amour, de joie, d’enthousiasme, riche et aimée… D’autres fois, nous traversons nos ombres : colère, doute, manque de foi, incertitudes, pénurie, manque, limitation…
      Nous sommes souvent dans l’un ou dans l’autre, préférant plutôt être dans le positif.
      Ce qui dit Kishori Aird dans son travail sur le point zéro (et que je valide par mon ressenti et mon expérience personnelle) c’est que nous avons besoin d’une charge négative pour obtenir du positif. Résultat nous oscillons en permanence du bien au mal, du positif au négatif, nous nous sentons bien puis mal… et ainsi de suite.
      Car nous n’aimons pas nous sentir mal et nous essayons en permanence de changer cet état en mieux…
      En ce qui me concerne, j’ai fonctionné comme cela pendant des années et je me suis épuisée à passer de l’un à l’autre en alternance.
      Le point zéro consiste à rapatrier le positif et le négatif dans la même expérience. Comment ?
      Par la formulation.
      Vous devez créer des phrases qui incluent les deux polarités.
      Ces phrases sont rédigées ainsi:
      « Je choisis…. même si… »
      « Je commande…. même si …. »
      « Même si…. je choisis… »

      Par exemple, vous vous sentez mal et vous percevez que ce que vous ressentez c’est de l’ennui…Un ennui profond, immense, vaste…
      Cela vous parait si vaste que vous n’êtes même pas sure d’arriver un jour à le dépasser !
      Vous baissez les bras d’avance tant la tâche vous semble ardue…
      Avec le point zéro, plus besoin de dépasser l’ennui !
      Vous allez l’utiliser… ou du moins sa charge magnétique.
      Il vous suffit de déclarer :
      « Je choisis d’apprécier ma vie même si je ressens un ennui profond »
      ou
      « Je choisis de mettre cet ennui au point zéro même si je ne sais pas comment »
      ou
      « Je choisis de croire que le point zéro fonctionne et existe même si j’en doute complètement »…
      et ainsi de suite

      Soyez attentive à votre ressenti car avec le point zéro celui-ci changera.
      Vous ne vous sentirez plus dans l’exaltation par exemple mais dans la tristesse et l’exaltation en même temps, ou dans le manque, la pénurie et l’abondance en même temps.
      Ce qui change le ressenti corporel et peut faire croire qu’il ne se passe rien.
      Cela est du au fait que nous n’avons pas encore de références internes pour cet état.

      Je vous souhaite le meilleur, au point zéro, en espérant que ma réponse vous ait éclairé !
      Cordialement

        1. Bonjour Monique,
          Merci pour votre question.
          En fait, le point zéro contribue à nous faire lâcher-prise. Car pour lâcher-prise nous devons lâcher justement et c’est parfois cela qui est difficile. Le point zéro permet d’utiliser les parties qui ne lâchent pas en même temps que celles qui lâchent. Nous arrivons alors à un état ou nous avons notre globalité… et de ce fait, nous pouvons atteindre ce que j’appelle la paix.
          J’espère que mes explications vous éclairent.
          Je vous souhaite le meilleur, au point zéro.
          Cordialement

  4. Je viens de prendre connaissance de votre réponse à ma question, ce qu’est le point zéro (pour arriver à s’incarner)

    Je vous remercie beaucoup ! <3

  5. Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article, c’est la réponse à une question que je me posais.
    Je ne me suis jamais réellement sentie dans mon corps, mais plutôt toujours flotter à côté et devoir le traîner avec moi. Une partie de moi résiste à l’incarnation. J’en ai pris conscience il y a peu et je sais maintenant que de cela viennent mes difficultés quotidiennes. J’ai maintenant vraiment la volonté d’habiter dans mon corps, pour que mes projets sur cette terre se réalisent. Accueillir cette partie de moi qui résiste, c’est bête mais je n’y avais pas pensé, alors merci 🙂

    Amandine

    1. Bonjour Amandine
      Je suis très heureuse que cet article vous ai plus et vous aide. Je connais bien les symptomes que vous décrivez pour les avoir moi-même vécus très longtemps.
      Je vous souhaite le meilleur.
      Cordialement

  6. Bonjour
    Je lis tous les jours les phrases pour etre dans le point zero et je ne suis toujours pas ancré combien de temps à proximatif pour s’ancrer avec ce point zéro
    votre article est trés interessant je vous en remerie
    Cordialement
    yasmine

    1. Bonjour
      Cela dépend.
      Mais le point zéro fait que l’on est ancré avec notre non ancrage, donc la sensation est très différente de ce que l’on espère car là, nous vivons les deux situations simultanément et nous devons apprendre à ressentir cela.
      Pour vous ancrer encore plus, je vous suggère d’être très consciente et attentive aux moindres de vos gestes : d’être dans la présence de ce que vous faites.
      En faisant cela vous aurez des résultats très rapides.
      Belle continuation à vous !
      Cordialement

Les commentaires sont fermés.