Comment faire quand on n’a pas d’intuition  ou qu’on n’y a pas accès !

Je parle souvent dans ce blog de revenir à soi et d’écouter notre petite voix intérieure, notre intuition… Cette partie de nous qui est branchée en permanence sur notre Moi Divin, que certains appellent Être intérieur, Âme, Soi supérieur, Dieu, la source…

Celle qui, quand on l’entend et qu’on  l’écoute nous guide toujours vers le meilleur…

Vous voyez de quoi je parle je suis sure !

Mais il arrive parfois que nous soyons confus intérieurement, que nous ne captions plus rien, que tout nous semble flou et que nous  n’avons pas accès directement à notre intuition.

Il est difficile dans ces moments là de se sentir inspiré et guidé, surtout si cela dure plusieurs jours comme cela m’est arrivé dernièrement.

J’avais des décisions importantes à prendre, des choix à faire et… rien ! Aucune information, aucune sensation intérieure m’indiquant la voie à suivre… le flou, le brouillard… et plus je voulais me connecter à moi-même plus il me semblait que je m’en éloignais.

Bref, cela a duré plusieurs jours pendant lesquels j’ai fait avec (au point zéro, même si j’aurais préféré qu’il en soit autrement), puis j’ai décidé d’utiliser une technique que j’ai souvent pratiqué par le passé quand ma guidance n’était pas aussi nette que maintenant.

J’ai énoncé mon intention et me suis attendue à être guidée mais par « l’extérieur » (au lieu de ma voix intérieure). Je me suis centrée et j’ai observé les synchronicités qui se présentaient à moi… ou pas ! Et en fonction de ce qu’elles m’indiquaient, telle une boussole je réajustais mes actions. Au final, alors que cette sensation de flou intérieur persistait, les choses concrètes se sont manifestées.

 

Marie Christine Provost explique dans www.vivresestalents.fr comment elle a utilisé son intuition pour mettre en place son retrour en Bretagne
La Bretagne, mon pays de cœur !

 RETOUR EN BRETAGNE

 

Je vous donne un exemple : suite au challenge de co-création dont j’ai parlé  précédemment, mon mari, de façon magique et miraculeuse, a eu une proposition de travail à Brest, en Bretagne.

Si vous me suivez depuis un moment,  vous  savez combien cette région est chère à  mon cœur et que nous l’avons quitté pour la Normandie, il y a deux ans seulement. Or, voila qu’on nous propose d’y retourner dans des conditions exceptionnelles. Bien sur, nous avons dit oui, notre cœur, notre famille étant là-bas nous ne pouvions qu’accepter. (Je vous invite vraiment à vous pencher sur ce challenge de co-création car les résultats sont stupéfiants : c’était mon désir secret de revenir dans cette région mais jamais au grand jamais j’aurais pu imaginer que cela se ferais si vite et si merveilleusement à tous les niveaux).

Bref, nous déménageons le 20 juillet prochain et nous avions réservé le vendredi et le samedi de l’ascension 30 et 31 mai pour trouver notre maison.

Bien sur, j’avais fait la liste des qualités idéales qu’elle devait avoir et mis seulement une annonce internet sur un site destiné à cela (c’est la seule action que je « sentais » devoir faire.)

Je me focalisais autour de Brest mais plutôt coté mer et pour tout vous dire j’étais assez désolée des biens proposés qui me semblait tous trop petits.

2 jours avant la date prévue : toujours rien !

 

L e mardi précédent,  à midi,  soit 2 jours avant notre cours séjour prévu, j’avais programmé une seule visite, et encore, la maison ne me plaisait pas plus que cela !

Souvenez-vous, j’étais toujours dans le brouillard intérieur et n’avais pas accès à mon intuition. Je pouvais toutefois constater que rien ne se passait et que la seule maison réservée n’était pas satisfaisante.

Puis, j’ai remis cette situation  à ma partie Divine en lui demandant de s’occuper de tout !

Deux heures plus tard, une dame m’appelle et me propose sa maison près de la mer, dans un endroit agréable. Elle avait vu mon annonce sur le site internet. Je ne connais pas bien la région dont elle me parlait mais je la situais plus ou moins.

Elle m’envoie les photos, la maison est grande, me plait, le cadre aussi, l’environnement également. Il y a même une école bilingue breton pour ma fille (c’était un de mes critères). Tout  me convient sauf… qu’elle est trop loin et mon mari aurait besoin de 45 minutes pour se rendre à son travail !

Et là, (toujours en réajustant mes actions par rapport à l’extérieur comme je l’ai mentionné plus haut dans ce texte), je décide de  « lâcher » sur les villes que j’avais sélectionnées et dans lesquelles je ne trouvais pas la maison de mes rêves pour ouvrir ma recherche (et ma pensée).

Quasi immédiatement, je trouve sur Landerneau, à l’est de Brest, notre maison idéale à tous points de vue… et mon mari n’a que 25 minutes maximum de trajet et sans aucun feu !

Elle nous attendait… et nous l’avons eu !!!

Je suis ravie et je me sens comblée. Elle correspond exactement à tout ce que j’avais demandé, tous mes critères y sont…

Et là, j’ai encore pu constater combien nous pouvons tous être guidés que nous ayons de l’intuition ou pas.

En ce moment, mon brouillard intérieur se poursuit mais je suis en paix avec cela car je sais qu’il me suffit  d’émettre une intention et de regarder où m’amène les synchronicités ! C’est également très agréable même si je trouve cela moins confortable au niveau ressenti intérieur !

Belle guidance à vous !

2 réflexions au sujet de « Comment faire quand on n’a pas d’intuition  ou qu’on n’y a pas accès ! »

  1. Ah ! Je suis très heureuse pour vous. J’ai déjà expérimenté cette quête voilà une vingtaine d’année. Mes critères étaient précis et l’offre plus que maigrichonne. Pourtant la seule location que l’on m’a proposée a été la réponse exacte à mon souhait. Plusieurs fois dans ma vie j’ai pu bénéficier d’une réponse en parfaite adéquation avec mes demandes, même la relation que je vis avec mon mari correspond à ce que j’avais écrit plusieurs années avant de le rencontrer. Comment parvenir à cela : en premier lieu savoir VRAIMENT ce que l’on veut puis NE PAS DOUTER. Faire confiance à la vie. Cordialement … une voisine.

Les commentaires sont fermés.