Aujourd’hui vous créez votre futur !

Vous rendez vous compte que ce que vous vivez aujourd’hui est le résultat de vos pensées, émotions, croyances, actes d’hier (ou même d’avant-hier ) ?

« Quoi, me direz-vous, le pétrin et les problèmes dans lesquels je suis depuis un moment maintenant sont les résultats d’hier ? Mais je ne peux pas croire cela alors que je suis en train de me débattre dans de grandes difficultés et d’essayer de trouver des solutions pour m’en sortir ! »
Et oui, c’est difficile à croire surtout quand les situations que nous vivons ne nous procurent ni joie, ni sérénité, ni confort…

Et pourtant, chaque jour un peu plus je réalise la vérité de cette phrase :
« Je vis aujourd’hui le résultat de ma pensée, de mes émotions, de mes croyances et de mes actes d’hier ! »


Le fait de l’avoir intégré m’a fait comme un choc et je sais que je l’ai assimilé car lorsqu’une situation moins évidente se présente dans ma vie, j’ai maintenant conscience de façon nette qu’elle est issue du passé.

Comment faire lors d’une situation difficile ? Mon mode d’emploi


Je l’accueille donc du mieux possible, (mais sans lui donner de l’importance. En fait, lorsque je dis que j’accueille je veux dire par là que je prends en compte la présence de cet attribut dans ma vie. Un peu comme lorsqu’il pleut : je sais que c’est ainsi, pour l’instant et je n’en fais pas vraiment cas. Je ne me plains pas, n’en parle pas, fait avec puisque c’est là et je sais que le soleil va revenir).

J’accueille donc cette situation et les émotions qui vont avec (je suis une personne très émotionnelle et je peux côtoyer toutes sortes d’effets générés par ces différents états. Le but étant de bien rester présente et de ne pas m’associer à l’émotion. (Je reste spectatrice de ce que je vis… du moins j’essaye), puis je concentre ma pensée sur ce que je veux.

Je sais aussi quoi faire pour me faire du bien et je mets en place immédiatement les actions qui contribuent à mon bien être.

Et lorsque je me sens vraiment mal, je fais du ménage ! Et oui, cela parait paradoxal mais j’ai passé un moment très difficile dans les années 2000. Pendant cette période qui a duré plusieurs mois et que j’avais appelée « La nuit de l’âme », la seule chose qui me faisait du bien (alors que je n’aimais pas vraiment cela) était de faire le ménage en conscience. Sentir l’eau couler sur la vaisselle et la rincer… Passer le balai, la serpillère, le chiffon en ressentant dans tout mon corps chaque mouvement m’a permis de passer cette période. Je faisais cela en silence et me concentrais sur le geste, ce qui neutralisait la pensée. J’imaginais que je me nettoyais en même temps.

Bilan : le ménage est depuis devenu une valeur refuge pour moi…

Je me sens généralement mieux après et je peux commencer à penser de nouveaux à quelque chose que j’ai envie de vivre et qui m’inspire… Puisque je sais qu’aujourd’hui je créé mes journées de demain !

Si j’ai un moment où je me sens moins bien, je laisse passer sans juger… avec les méthodes mentionnées ci-dessus. Et au fur et à mesure, j’ai de moins en moins de situations désagréables et dérangeantes..
Ce qui va me permettre de créer un futur de plus en plus en paix et sérénité.

Bref, il n’y a plus qu’à créer !