Le « Travail » – The work- de Byron Katie -ou méthode pour que nos pensées nous « lâchent » !

Marie Christine Provost de  vivresestalents.fr parle de l'efficacité de la méthode the work de Byron Katie
Byron katie propose un outil puissant

 J’utilise très souvent un outil simple et puissant  mis à notre disposition par Byron Katie.

Il y a plusieurs années, elle se sentait si accablée par des souffrances morales, qu’elle n’arrivait plus à sortir de son lit.

A à un autre moment de sa vie, elle se sentait tellement indigne, qu’elle dormait au pied de son lit et non dedans tant son indignité était grande.

Un matin, elle a eu une révélation : elle s’est rendue compte, que ce n’étaient pas nos conditions de vie qui étaient la cause de nos souffrances mais la pensée que nous avons à un moment donné. Lui ait venu alors l’idée de poser 4 questions pour investiguer lesdites pensées  :

1. Est-ce que c’est vrai ?
2. Pouvez-vous absolument savoir que c’est vrai ?
3. Comment réagissez-vous, que se passe-t-il, quand vous croyez cette pensée ?
4. Qui seriez-vous sans la pensée ?
Et
Retournez l’affirmation et trouvez trois exemples authentiques, précis, de la façon dont le retournement est vrai dans votre vie.

Sur le site en français, vous trouverez des exercices à télécharger pour imprimer des feuilles vous permettant de faire le travail : c’est ainsi qu’elle nomme sa méthode ! J’utilise principalement la feuille de travail, « une croyance à la fois ». La question h) :

« que craigniez-vous qu’il arriverait si vous ne croyiez plus à cette pensée ? » est la plus puissante de l’exercice et tant que la réponse n’est pas positive, je continue en mettant la réponse obtenue à la question h en investigation.

Par exemple :

J’étais très en colère récemment car je devais prendre un billet de train pour  Paris et le prix était exorbitant à mes yeux.

J’ai donc investigué :

« Les billets de train devraient être à un prix moins élevé »

Et j’ai suivi la procédure indiquée dans le document dont je vous ai parlé.  A la question h) à propos de ma peur sous-jascente, ma réponse a été :

« que ces tarifs soient les bons, finalement »

La réponse obtenue ne me satisfaisant pas, j’ai réinvestigué à partir de:

« Les tarifs SNCF sont les bons finalement « 

– Est-ce vrai ? Suis-je absolument sure que c’est vrai ?  » et ainsi de suite…

J’ai du refaire toute la procédure 5 fois – de ces questions au retournement –  car en fait, ce qu’il y avait enfoui sous cette émotion créé par cette situation, c’était une peur de manquer d’argent.

Ce qui est formidable dans cette méthode c’est, comme dit Byron Katie

« Ce n’est pas moi qui lâche mes pensées, ce sont elles qui me lâchent ! »

et c’est vrai. Je l’ai vérifié à chaque fois. Lorsque j’ai complètement investigué, les pensées disparaissent de ma vie, Je me sens éclairée quant à mes actions à faire (s’il y en a), les décisions à prendre… Je me sens totalement en paix !

Par contre, je vous suggère de faire ces exercices par ÉCRIT. Les premières années je trouvais le questionnement tellement simple voire simpliste que j’ai cru passer outre l’écriture. J‘ai donc fait les exercices mentalement seulement car je me trouvais arrivée à un développement personnel suffisant pour aller, pensais-je, à l’essentiel.

Résultat : sabotage total et je suis passée à côté de la puissance de ce travail.

Dorénavant, et surtout en cas d’émotions fortes, j’écris sauf si pour une raison ou une autre cela m’est impossible sur l’instant (parce que je suis en voiture, par exemple).

Pour information : après avoir libéré ce qui était caché derrière cette histoire avec la SNCF, j’ai trouvé des billets de train beaucoup moins chers…

Belle investigation et belle abondance à vous !

Le site en Français :  http://www.thework.com/francais/index.asp

Si vous souhaitez achetez un  de ses livres je vous suggère « Je veux qu’on m’aime, est-ce vrai ? ». Il explique bien le processus qu’elle propose, personnellement je le préfère à « Aimer ce qui est » que je trouve plus complexe.

[iframe:src= »http://rcm-fr.amazon.fr/e/cm?t=vivresestalen-21&o=8&p=8&l=as1&asins=2844456626&ref=qf_sp_asin_til&fc1=000000&IS2=1&lt1=_blank&m=amazon&lc1=0000FF&bc1=000000&bg1=FFFFFF&f=ifr » style= »width:120px;height:240px; » scrolling= »no » marginwidth= »0″ marginheight= »0″ frameborder= »0″]

Une réflexion au sujet de « Le « Travail » – The work- de Byron Katie -ou méthode pour que nos pensées nous « lâchent » ! »

  1. Merci marie-Christine pour ce message, le site de Bryon Katie m’a beaucoup aidé notamment les vidéos qui expliquent comment s’y prendre concrètement. Je viens de faire le premier exercice par écrit sur une des problématiques qui me poursuit depuis des années et je ressens déjà les fruits d’un tel travail. Merci de nous l’avoir fait partager…Sylvie

Les commentaires sont fermés.