Lâchez prise sur le lâcher prise

 

Le lâcher prise ! Qui n’en a pas entendu parler !

C’est devenu une mode, presque une injonction !

 

 

 

 

 

Tous les journaux people, la presse papier, essentiellement féminine, publient des dossiers sur ce thème.
Les librairies regorgent de livres ou titres explicites :

  • « Mille et un conseils pour lâcher prise »
  • « Le lâcher prise en dix leçons »
  • « La méthode infaillible pour lâcher prise »
  • « 52 semaines pour lâcher prise »
  • « Profitez des vacances pour lâcher prise »

 

Il est vrai que notre société est devenue « performeur ». Il faut être le meilleur en partout, dans tous les domaines de notre vie :

  • au travail
  • en famille
  • dans l’éducation de nos enfants
  • lors de nos loisirs sportifs

 

Il est également vrai que nous sommes nombreux à en avoir pris conscience.

Les stages de développement personnel se multiplient, les sites web et la littérature aussi. Si vous êtes dans cette démarche, impossible de passer à côté.

Vous savez qu’il faut :

  • respirer de façon calme et profonde
  • accueillir les émotions, ne pas se laisser envahir par elles, mais plutôt les accepter et les transmuter
  • être ouvert aux autres
  • être au contact de la nature : savoir observer la beauté de notre environnement
  • retrouver notre regard d’enfants, plein de spontanéité
  • ne pas juger

Vous le faites quasiment tout le temps. C’est devenu une habitude ; mieux : UN ART DE VIVRE, un OBJECTIF.

 

Pourtant, vous avez perdu patience quand votre ainé a perdu ses clés (ou sa carte bancaire), quand le plus jeune a cassé votre vase préféré. Vous vous êtes mis en colère quand le voisin a tondu sa pelouse (à 7h du matin, samedi – le seul jour où vous ne travaillez pas) ou qu’un automobiliste a effectué une manœuvre dangereuse. Vous n’étiez pas pleinement présent lors d’une conversation avec un interlocuteur, car perdu dans vos pensées, préoccupé par ‘plus urgent ».

Alors ???? Vous n’étiez pas dans le lâcher prise dans les situations précédentes ! Et votre objectif ?

 

Bonne nouvelle, ce n’est pas grave !

Le lâcher prise : en parler, l’expliquer parfaitement, c’est long.
Le mettre en pratique assez régulièrement : c’est plus long.
Le mettre en pratique au quotidien, « à temps plein », c’est – je crois – le travail de toute une vie.

Alors, en attendant ; LACHEZ PRISE SUR LE LACHER PRISE !

La seule question qui vaille c’est « Aujourd’hui, est-ce que j’ai fait de mon mieux, compte tenu de mes connaissances et de mes capacités ? »

 

J’attends vos expériences sur le sujet,

Au plaisir de vous lire.

 

Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *