Archives pour la catégorie HO OPONOPONO

Agir? Ou pas…

 Telle est la question que je me suis posée de longues années.

J’ai décidé d’écrire un article sur ce sujet qui je m’aperçois concerne au final un grand nombre de personnes et comme j’ai éclairci la façon dont cela fonctionne, j’ai envie d’en faire profiter le plus grand nombre.

Etant dans une recherche de développement personnel, je me suis trouvée, plusieurs fois,  face à cette question.

Comme je l’ai écrit dans mon livre « chemin vers l’abondance financière », l’argent a été un challenge pour moi dans ma vie.

Or, lors de mes méditations, je ne ressentais nullement le manque, ni la limitation financière. Au contraire ! Lors de ces méditations ou de ses moments où je m’intériorisais pour trouver des solutions, je me sentais riche et comblée…

Continuer la lecture de Agir? Ou pas… 

Se débarrasser des poux naturellement et définitivement

Depuis la rentrée, les poux sont de retour.

Il y a bien sur des moyens naturels et simples pour en finir.

Je m’en suis d’ailleurs servi avec succès pendant des années.

Continuer la lecture de Se débarrasser des poux naturellement et définitivement 

Deux e-books à télécharger sur le ho-oponopono

En  allant sur le site éveil et santé, vous pourrez télécharger deux e-books très intéressants sur  ho oponopono et tous les bienfaits qu’il apporte dans notre vie.

Cliquez sur le lien ci-dessous et belle lecture à tous ! NOTA : ils sont offerts gratuitement

http://www.eveiletsante.fr/ho-oponopono.htm

 

Vidéo ho oponopono

Cette vidéo est belle  et merveilleuse à écouter.

Je vous suggère de la mettre en fond musical sur votre ordinateur par exemple ou dans votre pièce à vivre. Elle va permettre à l’énergie de la pièce de monter en vibrations et au nettoyage cellulaire de se faire facilement, de façon saine et positive pour le bien de tous – c’est l’intention que je mets dans tout ce que je fais, et je voulais la partager avec vous-

Comment faire pour se débarrasser des poux

Un moyen peu courant mais efficace pour se débarrasser des poux : c'est ce que propose Marie Christine Provost dans vivresestalents.fr
Décoder le pourquoi de l’invasion des poux

 C’est la rentrée et  dès la fin août, nos amis les poux étaient déjà présents sur beaucoup de têtes blondes ou brunes.

Ma fille Anaïs en a attrapé la dernière semaine des vacances d’été.

Une bonne partie de ses relations, qu’elle n’a pourtant pas côtoyée,  aussi. Après avoir fait un traitement de façon minutieuse, je pensais que nous en étions débarrassés. Las ! Trois jours après avoir fait le deuxième shampoing, elle en avait une quarantaine attrapés  lors l’après –midi de sa fête d’anniversaire.

Continuer la lecture de Comment faire pour se débarrasser des poux 

Le ho-oponopono dans la vie de tous les jours

Je pratique le ho’oponopono depuis quelques temps déjà et plus je l’utilise,  plus je suis stupéfaite du résultat. Je vois combien cette pratique me permet de prendre ma responsabilité à 100% dans ce que je vis y compris dans les situations sur lesquelles je pourrais penser n’avoir aucun contrôle.

 

Je vous rappelle le concept : tout ce que nous voyions à l’extérieur de nous et qui nous dérange, sont en fait des vieilles mémoires que NOUS avons et que nous rejouons encore et encore. Le moyen le plus simple pour que ces dernières n’agissent plus, c’est de les dissoudre (avec le ho oponopono par exemple). Alors, seules les actions émanant de notre Être, de notre Divinité, Dieu intérieur, la source en nous (appelez cette partie comme vous voulez) se manifesteront dans la justesse puisqu’elles seront issues de la partie sage de nous même.

Je vous donne un exemple concret : j’ai lu dans le journal qu’une personne avait disparu. J’ai pris ma responsabilité à 100% dans cette situation en étant claire sur le fait qu’il s’agit de ma création (même si elle est inconsciente et  même si ce n’est pas ce genre de situation que j aime créer).

J’ai pensé à  l’individu qui a vraisemblablement enlevé cette personne et je lui ai parlé ainsi, de cœur à cœur :

–        Je suis désolée (de t’avoir créée, chère partie de moi, qui souffre tant et qui est dans une telle distorsion que tu as eu besoin d’enlever une autre personne)

–        Je t’aime (car tu es digne d’être aimé par moi, même si je n’approuve pas ce comportement)

–        Je m’excuse (de t’avoir jugé, critiqué, malmené à un tel point que tu as pu commettre cette action)

–        Merci (car grâce à toi, je vois que je suis porteuse de cette énergie déséquilibrée et je peux la guérir)

 

Je t’aime, pardon, je m’excuse, merci….

Je répète cela comme un mantra et le fait de faire le lien entre moi et cet autre Être, me permet rapidement de sentir une chaleur au niveau du cœur (en fait, je ne dis « Je suis désolée » qu’une seule fois, tout au début. Ensuite, je dis « pardon ».)

 

J’ai procédé de la même façon pour la personne enlevée :

–        Je suis désolée (de t’avoir créé, chère partie de moi qui a eu besoin de se mettre dans une telle expérience, plutôt pas facile)

–          Je t’aime

–          Je m’excuse (de t’avoir créé ainsi et que tu aies vécu cela)

–          Merci (grâce à toi, je peux guérir cette énergie de victime qui est présente en moi)

 

Je t’aime, pardon, je m’excuse, merci….

 

J’ai pris un exemple intense, pour vous expliquer  comment j’utilise cette pratique. Mais je le fait aussi de manière plus simple. Dans l’exemple ci-dessus, je n’ai aucun retour de ce que cela a donné pour ces personnes, je peux simplement me baser sur mon ressenti et ma certitude intérieure.

Par contre, j’ai utilisé cette méthode et j’ai eu des résultats concrets :

Sur un projet concernant le travail de mon mari, nous avons été  en relation avec une personne voulant abuser de son autorité. Cela créait un problème important pour un grand nombre de gens impliqués et avait des conséquences secondaires qui dépassaient largement le cadre du travail de mon conjoint.

Cette personne était agressive, hautaine, sure de son fait et voulait absolument appliquer ce qu’elle avait décidé sans tenir compte des situations délicates que cette décision  engendrait.

Pendant toute la conversation, j’ai  fait le ho oponopono :

–         Je suis désolée (de t’avoir créée, chère partie de moi, qui souffre tant de manque de confiance, que tu as besoin de t’imposer par la force)

–          Je t’aime (chère partie de moi, car tu le vaux bien et quoique tu fasses !)

–        Je m’excuse (de te juger, de te critiquer, de te trouver tyrannique et imbu de ta  personne)

–          Merci (car tu me montres cette partie de moi qui doit s’imposer avec arrogance pour être écoutée et entendue. Tu me permets d’en prendre conscience et de la guérir).

Je t’aime, pardon, je m’excuse, merci….

Dès le lendemain, la situation a été merveilleusement réglée pour le bien de tous. Cette personne n’avait plus du tout le même comportement : elle était devenue agréable, simple, à l’écoute. Elle a cherché comment régler au mieux la situation, comment faire en sorte que toutes les parties concernées soient satisfaites… Coïncidence ? Peut être ! Personnellement je n’y crois pas…

IL est évident que je n’ai pas de preuves tangibles au sens scientifique du  mot  à proposer, et d’ailleurs je n’en cherche pas.  La seule chose sur laquelle je me base c’est sur ce style de fait et sur ma conviction interne, mon intuition et aussi sur le fait que l’aile pour les malades délinquants psychiatrique d’Hawaï est maintenant fermée (celle où le Dr Ihaleakala Hew Len  a pratiqué cette méthode). Vous en saurez plus dans le livre ci-dessous.

Développer l’amour et la paix en soi pour que ces qualités se manifestent

 

Je suis convaincue que le changement commence à l’intérieur de chacun et que si nous voulons vivre dans un monde de paix et d’amour, il est important de développer ces qualités en nous. Je dirais que l’amour c’est aimer les gens pour ce qu’ils sont et aussi pour ce qu’ils ne sont pas… Et c’est (à mon avis) les aimer tant que nous pouvons les laisser expérimenter ce qu’ils ont envie de vivre, même si ce n’est pas ce que nous ferions ni  souhaitons pour eux. En étant dans l’amour et la paix, nous pouvons manifester cela pour nous et peut être inspirer d’autres personnes à le vivre aussi.

J’ai remarqué qu’au début, je voulais « le bien des gens ». J’avais tellement d’enthousiasme à découvrir des pratiques, des enseignements, des pensées qui me permettaient de me sentir beaucoup mieux que j’abreuvais les gens de conseils, d’informations alors qu’ils ne me demandaient rien. Cela partait bien sur d’un bon sentiment mais en fait, je m’en aperçois maintenant, j’avais une croyance que ces personnes pourraient avoir une vie encore plus belle que celle qu’ils vivaient et je voulais leur donner un accès pour cela.

J’ai changé maintenant et je suis davantage dans « l’art de permettre ». Je suis détachée de ce que les gens vivent ; je leur souhaite toujours le meilleur mais je n’interviens plus sauf s’ils me le demandent… Car après tous, comment puis-je savoir que ce qu’ils vivent n’est pas le meilleur pour eux ?

J’ai pris l’entière responsabilité de ma vie et la pratique du ho-oponopono m’a beaucoup aidé. Je SAIS maintenant que tout ce qui ce joue sur terre en ce moment, peut importe au niveau que ce soit, est ma création… Qu’il s’agisse de la dette de la Grèce, de cet enfant mordu par un chien ou de la victoire  en ½ finale de coupe du monde de football de l’équipe de France  féminine. Tout cela est MA création et je peux décider de dissoudre tout ce qui ne me convient pas… Je n’ai qu’à dire :

« Je vous aime, pardon, je m’excuse, merci ».

Il m’est arrivé une expérience extraordinaire que je souhaite partager avec vous.

J’étais en vacances en Normandie chez une grande amie Pour moi, elle est la personne qui est le plus dans l’Etre dans toutes celles que je connais. Je pourrais dire qu’elle manifeste l’abondance dans la joie et la simplicité. J’avais pratiqué le ho-oponopono de façon intensive, pour ainsi dire en permanence : environ 12h00 par jour pendant plusieurs jours et je me sentais dans un état d’Etre également. Je me sentais totalement reliée, présente, consciente, joyeuse, dans la légèreté et en paix.

Nous sommes allées nous promener accompagnées de nos maris respectifs, dans un endroit tellurique important, situé dans la forêt près de chez eux.

Je pratique la géobiologie et je « fréquente les Etres invisibles » et je sais qu’il y a parfois certaines nuisances sur les lieux et j’avais décidé que je n’aurais aucune action à ce sujet. Quoiqu’il y aurait là-bas, il n’était pas question que je nettoie quoi que ce soit et que j’ai une quelconque action ni intention à propos de cet emplacement.

Nous avons descendu  un talus assez haut puis sommes passés sous une arche de pierres, un peu comme une grotte, qui permettait l’accès à une clairière entourée de hautes parois rocheuses. Au fond de celle-ci, il y avait une grotte et un  plan d’eau. Le paysage était particulier et il se dégageait une douceur un peu dense, signe d’une énergie tellurique importante.

Il y avait quelques amis invisibles sur place et j’ai fait un petit salut au gardien du lieu. Pour information, les gardiens du lieu sont des Etres invisibles qui gardent les lieux, comme leur nom l’indique et ils savent tout ce qui s’y passe.  Ils sont présent également à l’entrée de nombreuses maisons.

Lorsque nous sommes remontés sur le chemin, mes amis nous ont indiqués le nom du lieu : « Le trou de l’enfer ». Une histoire disait que des Allemands avaient été jetés dans le trou de la grotte lors de la dernière guerre et qu’il y avait des âmes errantes : ce qu’à confirmé le gardien du lieu…

Tout à coup, alors que nous ne faisions rien de particulier, le lieu a commencé à s’activer, sa vibration monter de plus en plus et il a commencé, de ce fait, à se nettoyer…

J’étais stupéfaite : je n’avais jamais vu quelque chose comme cela. En général, pour avoir un résultat comme celui qui était un train de se réaliser sous mes yeux (plutôt au niveau ressenti car il n’y avait rien à voir) il aurait fallu que je fasse quelque chose ou que j’ai une intention quelconque et ce n’était absolument pas le cas !  Je n’en revenais pas et la vibration du lieu continuait à monter de plus en plus.

Quelques heures plus tard, rentrée chez nos amis,  j’ai appelé le gardien de ce lieu (ils peuvent se déplacer très vite) qui m’a annoncé que le lieu était nettoyé, les âmes errantes avaient retrouvées leur foyer et que cet endroit était comme une colonne de lumière cosmo-tellurique qui allait augmenter toute la vibration de la région.

J’ai demandé à mon ange comment tout cela avait été possible sans action de notre part ! La réponse que j’ai reçue était claire : c’est notre état à cette amie et moi qui avait permis cela. Nous étions toutes les deux dans l’Etre, au point Zéro, ce point ou tout est possible car nous sommes en connexion avec le Divin, la source. Nos deux énergies se sont potentialisées et ont permis cela….

J’ai été soufflée ! J’avais entendue que des Maitres spirituels arrivaient à transformer tout ce qu’ils côtoyaient : les lieux, les gens… sans aucune action de leur part. Cela me semblait vrai mais je n’avais jamais connu un tel résultat… Et là, tout à coup, cela se passe… Bon, nous étions toutes les deux avec nos deux énergies ensembles et je ne prétends pas que je suis un Maitre (et elle encore moins), mais là, le résultat était net !

Quelle conclusion j’en ai tiré :

Sans aucune action, sans aucune intention, le fait d’Etre au point zéro, dans l’Etre, crée un résultat dans notre vie… Si cela c’est passé au niveau de cet endroit, cela peut se répéter partout et pour toutes les situations…

Whaohh quelle découverte… Je le savais, notez bien mais d’avoir vécu cette expérience m’a conforté dans le fait qu’il n’y a rien à faire, juste à permettre… et qu’il n’y a pas besoin que les gens changent pour que quelque chose se passe ! Nous avons juste, nous, là où nous sommes, à essayer d’être au pont zéro, dans l’Etre. Pour cela, tous les outils sont utiles, du moment qu’ils vous donnent de la joie et qu’ils vous inspirent. Personnellement, je trouve que le ho-oponopono est celui qui me convient le mieux !

Et cela commence dans notre quotidien, là où nous sommes et c’est là le plus merveilleux. Car j’ai une vie de famille et croyez-moi, mes belles théories sont soumises à l’expérience tous les jours ! La paix  commence chez nous, c’est évident mais j’avoue que parfois (mais de plus en plus rarement !) ce n’est pas complètement manifesté ! Quand mes enfants laissent trainer leurs affaires par exemple ou quand j’attends une aide pour une tâche domestique et que celle-ci tarde à se manifester !

Belle création à tous !

Challenge co-création ho oponopono

JE VOUS AIME  – PARDON – JE M’EXCUSE- MERCI

JE VOUS AIME  – PARDON – JE M’EXCUSE – MERCI

JE VOUS AIME  – PARDON – JE M’EXCUSE – MERCI

 

 

 

 

Nous sentons que le monde actuel ne va pas bien : il n’y a qu’à regarder les titres dans les journaux et sans aller jusque là, on peut s’apercevoir que les gens autour de nous de se sentent pas très bien. Beaucoup sont énervés, fatigués, stressés…

 

Vous savez que tout est dans tout : ce que nous voyons à l’extérieur de nous est ce qui est présent à l’intérieur de nous !

Nous savons aussi que l’effet de groupe est très puissant et que lorsque le nombre de personne atteins un seuil appelé masse critique, toute  planète peut basculer dans le positif. (Voir l’expérience du 100ème singe, dans un autre article du blog)).

Je propose, afin que  nous fassions une différence pour la planète (et du coup pour nous aussi) en pratiquant ensemble, quotidiennement pendant minimum

15 minutes par jour le Ho oponopono et ce

jusqu’au 31  août 2011.


Que nous puissions faire une différence et nous réunir suffisamment pour faire « basculer » la planète définitivement vers le positif pour tous !


Le ho o’ponopono  est une méthode très efficace et très puissante, qui  permet de guérir en nous toutes les mémoires, tous nos comportements, pensées, croyances erronées… qui ont permis à la réalité que nous vivons de ce manifester. Si nous  transformons cela à l’intérieur de nous, cela ne pourra plus exister à l’extérieur… et les effets seront d’autant plus puissants que nous serons nombreux à le faire.

Histoire du Ho-oponopono :

Il s’agit de l’histoire d’un médecin qui a travaillé pendant quatre ans à l’hôpital d’Hawaï, dans un service où étaient soignés des malades mentaux criminels.

Ce travail était très difficile : par peur des agressions, le personnel marchait dos au mur. Il y avait beaucoup d’absentéisme dû aux pénibles conditions de travail.

Quelques mois après l’arrivée de ce médecin,  les malades allèrent mieux. Ceux qui étaient sous camisole chimique virent leur traitement s’alléger. Certains purent même être libérés. Le personnel avait de plus en plus de plaisir à venir travailler et le taux d’arrêt maladie diminua nettement.

« Docteur, comment avez-vous fait pour soigner ces personnes ? Vous n’êtes même pas allé les voir !

– J’ai guéri en moi la partie qui les avait fait exister !

– Comment ?

– Tout est dans tout, donc en guérissant en moi cette partie malade – représentée par ces personnes – la réalité c’est manifestée à l’extérieur par leur guérison.

Tous les jours, je m’asseyais devant chaque dossier et je répétais inlassablement : « Merci, pardon, je vous aime »

– C’est tout ?

– C’est tout ! »

J’ai trouvé cette information  -en français- sur http://amourdelumiere.fr – Site en anglais de l’auteur Joe Vitale : http://mrfire.com

 

J’utilise cette pratique très souvent et je la trouve extraordinaire. A mon sens, cela signifie que nous avons la responsabilité totale de nos créations. Nous avons un pouvoir de création sur tout ce qui se passe : dans notre vie, notre environnement et même sur notre terre. Nous pouvons agir  par rapport à toutes les situations extérieures qui nous font souffrir : la situation nucléaire au Japon, la violence, la pollution…

 

IL suffit simplement de guérir en nous les vibrations, les mémoires qui manifestent cela dans notre quotidien.

Cela fonctionne même si vous ne savez pas de quoi il s’agit. Vous n’avez pas besoin de conscientiser le problème pour que obtenir des résultats.


Cependant, en ce qui me concerne, j’aime parfois avoir la compréhension de ce que je vis (cela permet à mon cerveau gauche de se sentir impliqué) :

Je regarde la situation, ou la personne qui me trouble. Je distingue précisément de quelle émotion il s’agit et ce qu’elle me montre. Ensuite, je guéris en moi la partie qui souffre, en la remerciant sincèrement du fond du cœur. Je dis les mots suivants : « Je vous aime, pardon, je m’excuse » à la partie de moi qui souffre. Au bout d’un moment, je superpose l’image de la situation ou de la personne « responsable » de ma souffrance. J’associe ma partie intérieure qui souffre avec l’image créée et je continue : « Je vous aime, pardon, je m’excuse ». Très rapidement, la situation s’apaise totalement.

 

Je dis « Je m’excuse » car en général j’ai jugé la personne ou la situation, alors que j’avais la même problématique.

 

Un exemple pour expliquer cet exercice :

Il y a environ deux semaines, alors que depuis quelques jours je me sentais agitée intérieurement, nous avions, une cérémonie à l’église pour la communion d’une nièce. S’assieds alors à coté de moi, une femme très agitée, qui bougeait en permanence, me poussait même pour mieux voir la cérémonie.  J’étais un peu lasse ce jour là et la dernière des choses dont  j’avais envie, c’est de me faire « secouer » comme cela. D’autant que cette femme avait un sac en plastique dans les mains et que celui-ci n’arrêtait pas de crisser sous ses doigts car elle le malaxait en permanence.

Bref, la première chose qui m’est venu à l’esprit c’est que cette femme me dérangeait et que j’aurais bien aimé :

–          Qu’elle aille s’asseoir ailleurs

–          Et si elle ne le faisait pas qu’elle se pose et surtout cesse de me pousser et de malaxer ce fichu sac…

Tout à coup, je me suis aperçue que cette femme agitée matérialisait mon côté intérieur agité. Je me suis fait la réflexion suivante :

« Si l’agitation de cette femme représente mon agitation intérieure… je suis quand même très remuée intérieurement »

Immédiatement, je me suis mise à faire le Ho o ponopono et à me dire

« Je vous aime, pardon, je m’excuse, merci »

Cela s’adressait à cette femme extérieure à moi mais aussi à toute mon agitation intérieure. Miraculeusement, 5 minutes après avoir commencé le ho’oponopono, cette femme a posé son sac, s’est calmé et a cessé également de me pousser.

 

En résumé, dès que quelque chose ou quelqu’un me met mal à l’aise, pour une raison connue ou inconnue, je pratique cette méthode. Je l’utilise même si je n’ai pas d’objectifs conscients à y appliquer car je sais qu’elle agit en profondeur, même si on ne sait pas sur quoi exactement ! De toute façon nous avons tellement d’histoires conscientes et inconscientes en nous, sans parler des histoires familiales et collectives que nous transportons… Il y a de quoi faire…Mais le ho oponopono permet une libération très rapide et très douce !

 

Alors à vous !

Je vous invite à laisser votre nom dans les commentaires pour associer votre énergie à celle de groupe.

Vous pouvez aussi rajouter les résultats que vous aurez obtenus dans votre vie à partir du moment où vous avez commencé le ho opoponopono !

SVP, faites circuler cette information au plus grand nombre, que nous puissions vraiment atteindre la masse critique qui fera effet de levier !

Belle abondance à tous !

 

L’expérience du 100ème singe

Le 100ème singe:

Des scientifiques firent des expériences sur une île japonaise avec un groupe de singes. Ils lancèrent aux singes des patates douces dans le sable pour étudier leur comportement. Ceux-ci s’en emparèrent, les mangèrent mais remarquèrent l’effet désagréable que produisait le sable entre leurs dents. L’un d’eux, plus futé que les autres, s’approcha d’un ruisseau et lava la patate douce. Curieux comme sont les singes, les autres observèrent pour voir ce qu’il faisait. Quand ils remarquèrent qu’ils appréciaient apparemment le goût des patates douces sans le sable, ils l’imitèrent. Lorsque les cherchèrent leur relancèrent des patates, les singes allèrent les laver directement dans le ruisseau. Quatre-vingt-dix-neuf firent pareil, sauf le centième, le Nikola Tesla des singes, le seul qui n’alla pas vers le ruisseau mais à la mer pour laver sa patate à l’eau salée. Ce singe se rendit compte qu’elle avait bien meilleur goût avec du sel. C’est alors qu’il se passa quelque chose de très intéressant: non seulement les singes de cette île l’imitèrent mais aussi ceux d’une île voisine située à 90 kilomètres auxquels on lança des patates. Eux aussi, ils allèrent directement à la mer pour les laver. Sur le continent, il se passa le même phénomène.
Le centième singe avait libéré un potentiel d’énergie suffisant pour que la pensée atteigne les autres singes de l’île voisine. Rupert Sheldrake désigne ces transferts de « champs morphogénétiques ».

Nous retrouvons ce même principe dans les inventions. Nous avons constaté qu’une découverte réalisée dans un pays l’est aussi souvent dans un autre pays sans que les deux inventeurs se connaissent. Il s’agit là du même principe. Il se peut que le premier inventeur cherche pendant des décennies pour faire une découverte. Une fois cette découverte réalisée, le processus de pensée énergétique est achevé, la percée s’est faite et cette pensée est maintenant enregistrée à un niveau énergétique. Pour tous les autres chercheurs qui travaillent à un projet semblable, il sera dorénavant plus facile d’atteindre ce but puisque le premier inventeur, ou le centième singe, a fait cette percée.